Livres universels pour tous n'héberge aucun fichier. La loi française vous autorise à télécharger un fichier seulement si vous en possédez l'original. Ni Livres universels pour tous, ni nos hébergeurs, ni personne ne pourront êtres tenu responsables d'une mauvaise utilisation de ce site.
counters
widgets

mardi 6 janvier 2015

Santé mentale et douleur

Santé mentale et douleur
Composantes somatiques et psychiatriques 
de la douleur en santé mentale
MARCHAND & SARAVA

pdf

Il est difficile d’exagérer l’importance de la douleur. Chaque lecteur  de ce livre aura déjà subi la douleur, 
à un moment ou un autre, légère  ou grave, importune et incommodante, voire même perturbatrice. Tout  lecteur de ce livre aura également entendu parler de personnes en douleur et aura été témoin des effets de 
la douleur sur leur comportement. 
Quiconque présentant une intelligence raisonnable et des émotions  sensées n’aura pas cherché à connaître 
la douleur et aura certainement  essayé de l’éviter. Toutefois, ironie du sort, ce phénomène omniprésent  fait partie de la vie normale, et ce, malgré l’expérience négative associée  à la douleur et sa signification souvent inquiétante. Alors, comment peut-on donner un sens à cet invité conventionnel  mais non désiré ? Quel rôle lui est attribué dans la vie des individus et  dans la vie collective des espèces animales ?
La réponse à la première question est plutôt évidente. La douleur est  protectrice. La douleur signale le moment où l’intégrité des cellules et  des tissus devient nettement menacée ou qu’elle est déjà perdue, dans  un secteur du corps. Une perturbation est détectée quelque part dans un  corps vivant, est signalée au système nerveux central et est localisée en  fonction de ses coordonnées spatiales dans une carte neuronale associée.
Mais la douleur n’est pas seulement une sentinelle indifférente, un  avertisseur de fumée neutre. Elle est également un messager, transmettant l’information sur l’emplacement et la gravité du problème à  un maître contrôleur. La réponse adaptative, visant à faire ce qui peut  être fait pour atténuer le problème, peut commencer dès que la cartographie est réalisée, en fait, avant même que la douleur, prise au sens  propre, 
ne commence. C’est parce que la douleur est un  sentiment,  une expérience subjective, et, par définition, 
les sentiments sont des  événements mentaux qui se produisent dans la conscience.

pdf
https://www.sendspace.com/file/9nacaf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire